Institut de Chirurgie Osseuse
et de la moelle épinière
Médipôle - Avignon

Conseils aux patients opérés de la colonne vertébrale à Avignon

Conseils aux patients opérés de la colonne vertébrale

Comment protéger votre dos ?

Vous venez d’être opéré(e)au niveau de la colonne lombaire.

En particulier : hernies discales, sténoses du canal lombaire, fracture de la colonne vertébrale, arthrodèses lombosacrées.
La cicatrisation de la peau est l’affaire de quelques jours, celle des tissus plus profonds va demander plus de temps.

En cas d’intervention pour hernie discale, le disque opéré est remplacé par un tissu qui va amarrer solidement entre elles les vertèbres. Mais cet "amarrage" ne peut pas se produire si vous reprenez trop vite les mouvements de flexion et de rotation de votre colonne lombaire.

Il est donc nécessaire que vous preniez dorénavant un certain nombre de précautions même si vous ne souffrez plus. On serait tenté de dire SURTOUT si vous ne souffrez plus !

Les mêmes précautions sont à prendre si vous venez de bénéficier d’une arthrodèse lombo-sacrée ou d’une greffe pour scoliose. La consolidation de la greffe osseuse ne peut se faire que plusieurs mois après l’intervention chirurgicale, ce qui justifie cette prudence et ces précautions.

Rappelez-vous mes conseils, il faut marcher tous les jours, calmement, en verrouillant votre sangle abdominale, en vous tenant bien droit. La marche va vous permettre de récupérer. La mise en antéflexion et les torsion du buste, le port de charge sont contre-indiqués.

Conseils pendant les 15 premiers jours


Se laver

Il ne faut absolument pas souiller votre cicatrice qui doit rester parfaitement sêche. L'eau de la douche n'est pas stérile, le risque de surinfection est important. Si vous mouillez votre pansement, il doit être refait immédiatement.

La position assise

Elle est parfois interdite pendant plusieurs jours. Il faut utiliser la position assise haute sur un tabouret à vis et sur les WC utiliser un rehausseur de toilette. Si vous vous asseyez, le geste doit être contrôlé. N’utilisez que des chaises dures, bien droites et pas trop basses.

Surtout pas de sièges bas et mous ! Ni fauteuils, ni canapés, ni transats, ni relax. Pour vous asseoir, mettez-vous d’abord sur le bord du siège puis glissez les fesses jusqu’au fond et appuyez-vous contre le dossier ; gardez les pieds bien à plat. Ne croisez pas les jambes. Ne pas rester assis trop longtemps.

L’habillage

Au début, habillez-vous assis(e) sur une chaise, le dos bien appuyé contre le dossier. Pour enfiler les collants ou les chaussettes, pour les chaussures : adopter les mocassins et utiliser un chausse-pied à long manche.

Pour couper les ongles des orteils, mettez le pied sur le genou opposé. N’essayez pas de jouer à l’équilibriste, courbé sur une jambe, mieux vaut vous asseoir dos bien calé au siège. La pince à long manche peut servir à ramasser les objets au sol, à remonter les vêtements sans se baisser ou se pencher (slip, pantalon).

Le retour à la maison

Il se fait le plus souvent en ambulance allongé.

Pour monter l’escalier

Penchez-vous légèrement en avant pour répartir le poids du corps.

Pour se baisser

Placez-vous à côté de l’objet et pliez vos genoux en gardant le buste droit.

Conseils après les 15 premiers jours


Le lit

Efforcez-vous de dormir sur le dos ou à la rigueur sur le côté, mais pas sur le ventre. Adoptez un matelas ferme plutôt que trop dur, il doit être adapté à votre poids et votre taille. Evitez les lits trop bas type futon. Préférez un oreiller peu épais à un traversin. Evitez de rester assis(e) trop longtemps et trop bas. Lisez allongé(e) sur le dos ou sur le côté. N’oubliez pas de vous lever ou de vous coucher comme on vous l’a appris à la clinique.
Pour faire votre lit, accroupissez-vous ou mettez-vous à genoux. Ne vous penchez pas en avant (utilisez de préférence une couette).
Donnez à vos muscles le temps de se réveiller et ne vous redressez pas brusquement. Positionnez vous, couché(e) sur le côté, sur le rebord du lit, vous vous redressez en vous appuyant sur le coude, puis sur la main. La position assise est acquise en faisant pivoter les jambes.

La toilette

Devant le lavabo, écartez les jambes et appuyez-vous contre la cuvette mais ne vous penchez pas. Pour vous rincer la bouche, pliez les jambes. Pendant quelques mois, préférez la douche et renoncez au bain. Accroupissez-vous pour vous laver les pieds (aide à la toilette : brosse à long manche pour orteils et éponge à manche). Pour vous laver les cheveux, mettez-vous sous la douche, debout ou à genoux.
Fente en avant : pliez un genou, jambe en arrière tendue (en vous appuyant si possible). Cela va vous rapprocher du sol et va éviter le surmenage des muscles et du dos (à faire pour toilette, vaisselle, ménage…).

Le port de charges

Vous ne devez pas porter de charges lourdes pendant le temps d’arrêt de travail. D’ici à quelques semaines, quand vous referez les courses ou quand vous porterez des bagages, vous essayerez d’équilibrer les charges de chaque côté (2 paniers, 2 valises… ). Ne portez pas le sac à main toujours du même côté. Pour ramasser des charges légères au sol, vous devez vous accroupir. Pour les charges plus lourdes, ne vous penchez jamais en avant. Accroupissez-vous, faites une halte sur les genoux, puis relevez-vous en tendant les jambes, le dos restant droit, éventuellement en vous aidant avec les mains. Placez-vous en face, le plus près possible en écartant les pieds et en pliant les jambes, afin de vous redresser, buste droit, poids près du corps vidant l’air de vos poumons ainsi les muscles du dos travaillent moins. Le geste doit se faire en verrouillant votre sangle abdominale.

Le ménage : faites-vous aider si possible !

Le balayage : utilisez un grand manche à balai mais pas de balayette. Ecartez les jambes pour être bien stable, pour ramasser la poussière ou passer sous les meubles, accroupissez-vous. Le passage de la serpillière et de l’aspirateur est longtemps difficile et douloureux, le mouvement de "va et vient" est donné par la flexion/extension de la jambe avant (il faut l’éviter). La vaisselle : écartez les jambes et appuyez-vous contre l’évier. Pour le lave-vaisselle, accroupissez-vous pour charger le chariot du bas, fléchissez légèrement les genoux pour le chariot du haut.

Le repassage :

Réglez la table de repassage à hauteur du bassin, que vous soyez assis(e) ou que vous restiez debout.
Les travaux en hauteur
(laver les carreaux, planter un clou, prendre un objet au dessus d’une armoire) : évitez de lever les bras, montez sur un tabouret ou un escabeau pour vous mettre à hauteur.
Le passage de l’aspirateur reste longtemps douloureux. Il faut l’éviter.
Ne pas se courber, mais s’agenouiller, ainsi le dos va moins travailler.

La voiture :

Même les trajets courts sont déconseillés en post-opératoire immédiat. Renoncez à entreprendre de très longs trajets en voiture pendant plusieurs mois après votre opération (5 à 6 mois). Par contre les trajets n’excédant pas quelques dizaines de km peuvent être envisagés comme passager dès le 45ème jour ou le milieu du 2ème mois comme conducteur. Mais il faudra savoir bien positionner le dossier de votre siège afin de trouver la position la plus confortable.

Les sports, le jardinage, le bricolage :

Un sport peut être autorisé tout de suite : la marche, à condition d’y aller progressivement et d’éviter les talons hauts. Se reposer souvent, au moins les premiers jours.
Attendre la consultation de contrôle pour reprendre la natation, le vélo (sans quitter la selle), le footing.
Soyez raisonnable et évitez l’esprit de compétition pendant 1 an. De même jardinage et bricolage seront repris progressivement sans oublier de se mettre accroupi ou à genoux chaque fois que c’est nécessaire.

NE PAS SE PENCHER EN AVANT.

Les sports qui nécessitent des mouvements de rotation de la colonne comme le tennis, le ski, le football, le golf sont fortement déconseillés pendant 1 an. Les sports collectifs sont définitivement déconseillés. Les bons cavaliers peuvent reprendre leur sport au bout d’un an de même pour les bons skieurs et golfeurs.
Mais souvenez-vous, une pratique sportive, régulière et adaptée, tout au long de votre vie, permet de garder une musculature tonique et efficace, c'est le meilleur moyen de lutter contre la dégénérescence du rachis.
Vous devez par contre adapter cette pratique à l'état de votre dos et à votre age.

Mes 4 derniers conseils :

  • Etre progressif et raisonnable dans votre réhabilitation.
  • Restez à l'écoute de votre dos.
  • L’apparition d’une douleur impose la prudence et l’arrêt de l’effort ou de l’exercice entrepris
  • Ces différents conseils ne doivent pas conduire à un excès de prudence. Il faut absolument rester actif et continuer à se déplacer.
Sociétés savantes
Société Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique
Société Francophone d'Arthroscopie
Société Française de Chirurgie Rachidienne
Association Française de Chirurgie du Pied
European Federation of National Associations of Orthopaedics and Traumatology
Haute Autorité de Santé
Société Française de Neurochirurgie
Contacter l'institut de chirurgie osseuse

Vous pouvez contacter l'institut de chirurgie osseuse d'Avignon en remplissant ce formulaire.

Les messages ne sont pas lus en temps réel et aucun renseignement de nature médicale ne sera donné par email.

De plus, l'adresse contact n'étant pas une adresse sécurisée, votre message et vos informations pourraient être lus par un tiers.

Pour la prise de rendez-vous merci de contacter le
04 90 27 92 87

Adresse

1139 chemin du Lavarin
84000 Avignon

Téléphone

04 90 27 92 87

Logo du Médipôle Avignon
Horaires

Une équipe de 4 secrétaires vous accueille pour la prise de rendez-vous :

Du lundi au jeudi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Le vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 17h